Aller au contenu

Mon problème avec les mots…

J’ai longtemps cherché les mots les plus justes pour me présenter, pour présenter mon entreprise, mes services et leurs bénéfices, pour définir ma cible, et toutes ces choses qu’un entrepreneur “se doit” de définir…

Je peux bien sûr me servir de quelques étiquettes pour définir mon métier : “designer”, “directrice artistique”, “graphiste”, “photographe”, voire pourquoi pas “créatrice d’univers graphique et photographique”… Mais d’une part ça reste un peu abstrait pour certains termes, et en plus ça ne me différencie pas des autres personnes qui exercent le même métier que moi. Sans parler que ces étiquettes ne suffisent pas à elles seules à donner envie d’en savoir plus sur ce que je propose. 

J’ai donc cherché des mots pour définir ce qui me différenciait. Et ces mots, je les ai cherchés avec acharnement ces derniers temps…

Aucune phrase ne me semblait juste. Ou seulement l’espace d’un moment, et le lendemain j’en voyais les limites, ce qu’elle disait en trop, et ce qu’elle ne disait pas…

… Et à force de m’exaspérer moi-même de ne pas y arriver, j’ai réussi à lâcher l’affaire…

Et j’ai fini par me demander : “pourquoi tant d’acharnement ?.?

Les mots ne sont pas les images…

Au départ, je suis partie du principe que c’était possible d’avoir des mots justes pour me présenter qui restent valables longtemps

Avec le recul j’ai réalisé que c’était impossible. 

Du moins pas avec ma conception de l’entrepreneuriat.

Mon entreprise est indissociable de qui je suis. C’est clairement voulu. Mon entreprise, pour moi, c’est un moyen pour faire un travail qui me plaît et surtout pour le faire à ma manière. C’est un moyen pour donner le meilleur de moi-même. 

Mais ça “le meilleur de moi-même”, ce n’est pas définissable précisément. Tout simplement car je suis une personne animée d’envies diverse et en constante évolution

Et cela se reflète aussi dans mon entreprise. Je cumule plusieurs métiers, plusieurs approches et je les fais évoluer en fonction de mes différents apprentissages, avec la possibilité que mes apprentissages m’amènent à proposer de nouvelles choses.

Au fond, si j’ai si naïvement cru que c’était possible de trouver des mots justes et pérennes pour me présenter, c’est parce qu’avant d’avoir tenté de me présenter avec des mots, j’ai d’abord expérimenté de me présenter avec les images. 

Et les images me permettent justement de me présenter de façon juste et relativement pérenne, ce que les mots ne permettent pas.

Mon expérience des images

De part mon parcours créatif et artistique, j’ai justement trouvé mon propre style visuel, qui me représente mieux que ne le font les mots. 

D’une part, parce qu’il me représente dans la durée de façon pérenne. 

Coco Chanel l’a bien résumé, “la mode passe, le style reste”

C’est ce qui fait que je continue à me sentir représentée par certaines de mes créations visuelles anciennes, sans m’en lasser. 

(Pour être tout à fait honnête, je ne me lasse pas de l’aspect esthétique d’une de mes créations à la condition que j’ai acquis un minimum de technique quand je l’ai créé. Par ailleurs, ça ne m’empêche pas de faire évoluer mes créations pour mieux représenter mes compétences techniques, qui elles sont en évolution ! Je vous prépare un prochain post insta qui vous expliquera ça en images avec l’évolution de mon logo !)

Mon style exprime ce qui est durable en moi : ma manière intuitive de voir le monde et de faire les choses, en lien avec mes valeurs les plus essentielles. 

Mon style exprime cela indirectement, sans le définir trop précisément, sans le figer comme peuvent le faire les mots. 

Car une image est toujours libre d’interprétation. Chacun peut en faire une interprétation différente, et une même personne peut en faire une lecture différente au fil du temps, et donc se réapproprier une même image sans s’en lasser.

Une image vaut mille mots, dit le proverbe.

C’est de là que vient la richesse d’interprétation des images. Ce qui fait que j’aime autant m’exprimer par l’image, c’est justement pour utiliser les “mille mots” du proverbe. J’adore tout particulièrement les utiliser pour dire plusieurs choses différentes en même temps

En mettant de la nuance donc.

Et si on additionne plusieurs éléments visuels (logo, typographies, couleurs, photographie…) et plusieurs images, alors là on a un véritable univers, qui a sa cohérence propre tout en ayant de multiples facettes. 

Et la magie de l’image, c’est que tout cela sera perçu et décodé inconsciemment et instantanément, le temps d’un regard. 

Bref, vous en conviendrez avec moi, une fois qu’on est à l’aise pour se présenter avec les images, les mots font pâles figure à côté, non ?

Qu’est-ce que je fais des mots du coup ? 

Cette prise de conscience du pouvoir d’expression multiple et mouvant de l’image m’a  permis d’envisager d’utiliser autrement les mots. Pour m’en servir… de la même façon que les images. 

C’est-à-dire, non pas pour définir et figer, mais pour raconter un univers, et surtout les différentes histoires qui s’y passent.

J’aime beaucoup cette idée car comme avec les images, quand on lit ou qu’on écoute une histoire, on peut y voir plusieurs niveaux de lectures et s’en faire sa propre interprétation, qui elle-même peut changer au fil du temps…

Bref, voilà ce qui m’a décidé à me relancer dans l’écriture pour ce blog (idée qui me trotte dans la tête depuis un bon moment…). 

Je vous dis à bientôt pour vous partager d’autres histoires qui peuplent l’univers de mon entreprise. 

À propos de l’auteur

Bonjour,

Je suis suis Aurore Schieberlein. J’accompagne les entrepreneur·e·s à raconter en images l’histoire derrière leur projet.

Tout commence par une phase de recherche pour cerner leur marque de fabrique et proposer des idées pour qu’on la ressente au travers de l’image. S’en suit la création de l’identité graphique et de tous les supports graphiques et photographiques dont l’entreprise peut avoir besoin au fil du temps.

Découvrez mes services